Publié par

L’Huile Essentielle de Citron

0 Partages

L’essence de Citron est un allié précieux pour faciliter la digestion, lutter contre les foies fatigués, les cheveux gras et les troubles de l’humeur. Remarquable antiseptique aérien, sa diffusion protège des infections virales, bactériennes ou fongiques et vous fait profiter par la même occasion de son odeur délicieusement fruitée. Si le secret de la longévité résidait dans une formule magique, l’essence de citron en ferait probablement partie !
L’utilisateur averti sera néanmoins vigilant face à son caractère irritant et légèrement photosensibilisant. Il sera indispensable pour la voie cutanée de ne l’utiliser que diluée et pour le visage que ponctuellement.

L’huile Essentielle de Citron

Dans quels cas utiliser l’essence de citron ?

Troubles digestifs
Nausées
Brûlures d’estomac
Constipation
Digestion difficile (Dyspepsie)
Maintien d’une bonne hygiène de vie
Protection du Foie
Drainage de la Vésicule biliaire
Troubles cutanés
Cicatrisation
Peaux grasses
Peaux matures
Amincissement, Cellulite

Les troubles digestifs

L’essence de Citron est réputée pour ses propriétés digestives. Elle est couramment utilisée pour faciliter la digestion ou soulager des nausées. On connaît moins ses propriétés gastro protectrices (protection des muqueuses de l’estomac) fort utiles en cas de brûlures d’estomac par exemple, ou de repas « trop arrosés».
Propriétés anti nauséeuses
Une étude randomisée en double aveugle menée auprès de 100 femmes enceintes (10 semaines de gestation en moyenne) a montré une diminution significative des épisodes nauséeux et de vomissement, de plus de 30%, après olfaction de gouttes d’essence de Citron déposées sur du coton.
Propriétés digestives et gastro protectives
Deux études réalisées sur un modèle d’ulcère gastrique provoqué par l’ingestion de médicament ou d’alcool, ont permis de mettre en évidence les propriétés gastro protectrices de l’essence de Citron et de son composé principal, le limonène. Cet effet gastro protecteur serait engendré par différents mécanismes :
une augmentation de sécrétion de mucus,
l’implication des protéines HSP-70 (Heat shock protein 70) et de la protéine VIP (peptide vaso-intestinale)
Les protéines HSP-70 interviennent dans le maintien de l’intégrité cellulaire. Autrement dit, elles permettent lors d’une agression chimique ou physique de défendre les cellules de l’estomac ou de les réparer. Quant à la protéine VIP , elle diminue l’acidité gastrique (inhibition de la gastrine et donc de la sécrétion d’acide gastrique)
La protéine VIP stimule aussi au niveau intestinal la sécrétion d’eau et d’électrolytes, ainsi que la dilatation du muscle lisse intestinal. Cela pourrait ainsi contribuer à une légère action laxative de l’essence de citron et du limonène.
Nausées, mal du transport
Sur un mouchoir ou dans un stick olfactif, ajoutez quelques gouttes d’essence de Citron et respirez profondément. Convient à l’enfant ou à la femme enceinte.
Si nécessaire, ingérer une goutte sur un demi sucre, ou dans 1 cuillère à café de miel ou d’huile végétale
Digestion difficile, repas copieux ou dyspepsie
Seule ou en association avec d’autres huiles essentielles digestives (Menthe poivrée, Carvi, Aneth des jardins), ingérer 2 gouttes sur un demi sucre, ou dans 1 cuillère à café de miel ou d’huile végétale . (se reporter aux fiches respectives de chaque huile essentielle pour les précautions d’usage)
Constipation
Ingérer une à 2 gouttes 3 fois par jour, sur un demi sucre, ou dans 1 cuillère à café de miel ou d’huile végétale, jusqu’à amélioration sensible.

Sphère hépatique (foie) et biliaire
Propriétés hépato-protectrices de l’essence de citron.
En aromathérapie, lorsque l’on ingère des huiles essentielles à phénol par exemple, il est recommandé de consommer en même temps une huile essentielle hépato-protectrice, telle que l’essence de Citron, afin d’éviter une toxicité potentielle envers le foie.

Cette propriété hépato-protectrice a été démontrée dans quelques études et seraient liée principalement au limonène, qui rappelons-le, est le composé principal de l’essence de Citron, à plus de 90%.
De par ses propriétés anti oxydantes et anti inflammatoires, le limonène permet en effet de limiter la dégradation du foie lorsqu’il y a absorption de composés chimiques hautement toxiques (mise en évidence de l’action anti-fibrotique du limonène sur un modèle de toxicité hépatique provoquée suite à l’ingestion de tétrachlorure de méthane, composé connu pour sa très forte toxicité).
Action cholérétique.
Dans le cadre d’études métabolomiques, une augmentation de l’excrétion des acides biliaires consécutive à une consommation régulière de doses élevées de limonène a été mise en évidence.
Boues biliaires (vésicule biliaire chargée)
Pratiquez une cure de drainage biliaire à chaque saison : mélanger à part égales les HE suivantes : Menthe poivrée, Citron (zeste), et romarin à verbénone.
Ingérer tous les matins 2 gouttes de ce mélange dans 1 cuillère à café de miel ou d’huile végétale, pendant 3 semaines
(se reporter aux fiches respectives de chaque huile essentielle pour les précautions d’usage)
Cures DETOX complète
Pratiquez une cure DETOX à chaque saison : mélanger les HE suivantes : Menthe poivrée, Citron (zeste), Romarin à verbénone, Livèche officinale et Lédon du groenland (1,3,1,1,1).
Ingérer tous les matins 2 gouttes de ce mélange dans 1 cuillère à café de miel ou d’huile végétale, pendant 3 semaines .
(se reporter aux fiches respectives de chaque huile essentielle pour les précautions d’usage)

Les troubles cutanés
Propriétés anti-inflammatoire, lipolytique, et anti oxydante
Lorsque la peau est exposée aux rayonnements UV, différentes substances présentes sur la peau ou dans l’air peuvent s’oxyder et contribuer ainsi au vieillissement de la peau. Les propriétés anti-oxydantes de l’essence de Citron limitent l’oxydation de ces substances et des lipides présents sur la surface de la peau : ainsi , l’incorporation d’essence de Citron dans un masque à l’argile, par exemple, permettra de redonner un coup d’éclat à la peau.
En plus de ses propriétés anti inflammatoires, l’essence de Citron possède aussi une action lipolytique qui pourrait être mise à profit pour le soin des peaux grasses ou acnéiques.
Peaux grasses : réduction de l’aspect brillant .
Peaux acnéiques ou peaux matures: redonne un coup d’éclat.
Cellulite, adiposités.
Peaux matures : coup d’éclat
Réaliser un masque à l’argile dans lequel auront été ajoutées de l’eau ou un hydrolat, 1 cuillère à café d’huile végétale de rose musquée, 2 gouttes d’essence de citron et 5 gouttes de ciste ladanifère.
Poser, laisser agir 10 minutes et rincer.
Ne pas s’exposer au soleil après le masque.
Peaux grasses et /ou acnéiques : masque purifiant
Réaliser un masque à l’argile dans lequel auront été ajoutées de l’eau ou un hydrolat, une cuillère à café d’huile végétale de jojoba ou de neem, 2 gouttes d’essence de citron, 3 gouttes de tea tree et 2 gouttes de lavande aspic.
Poser, laisser agir 10 minutes et rincer.
Ne pas s’exposer au soleil après le masque.

Assainissement et désodorisation de l’air
Les huiles essentielles riches en monoterpènes (le citron, les agrumes en général, les pins, les sapins) présentent de belles propriétés antimicrobiennes de surface : autrement dit, elles pourront être utilisées volontiers comme antiseptique pour assainir l’environnement, ce qui, au passage, laissera une odeur fraîche et agréable.
Prévention de la grippe et des infections hivernales
Mélanger les huiles essentielles suivantes :
Pin sylvestre 20 gouttes
Bois de Hô 20 gouttes
Ravintsara 20 gouttes
Citron (zeste) 40 gouttes
Placer 6 à 8 gouttes dans un diffuseur et diffuser 10 à 20 minutes 3 fois par jour (formule de Dominique Baudoux)

Autres indications
Bien être : la positive attitude !
Grâce à son parfum tonique et vivifiant, la diffusion et l’olfaction d’essence de Citron sont souvent conseillées en cas d’apathie, de déprime ou de morosité.
Récemment, les travaux d’une équipe de chercheurs viennent confirmer ces pratiques: les vapeurs d’essence de Citron ont en effet entrainé chez des souris des effets anti stress, anti dépresseur et anxiolytique, effets qui seraient médiés via les voies dopaminergiques (diminution de l’activité) et sérotoninergiques (augmentation). En voilà une bonne raison de se détendre avec le citron !
Diffusion d’ambiance « bonne humeur »
Mélanger à part égales de l’essence de Citron, de Pamplemousse et d’Orange douce.
Placer 6 à 15 gouttes dans un diffuseur et diffuser 10 à 20 minutes 1 à 3 fois par jour

Propriétés immuno-modulatrices et sphère broncho-pulmonaire
Des scientifiques ont mis en évidence l’action préventive du limonène sur l’obstruction des bronches : selon eux, le limonène limiterait les phénomènes d’oxydation lié à la présence d’ozone dans les poumons. Au niveau bronchique, le limonène, en plus de ses propriétés anti inflammatoires et anti oxydantes (diminution des cytokines inflammatoires et des ROS : reactive oxygen species), inactive aussi la migration des globules blancs impliqués dans les réactions d’hypersensibilisation et d’allergie (polynucléaires éosinophiles). En se basant sur tous ces éléments, l’utilisation de l’essence de citron dans le traitement de l’asthme bronchique pourrait être bénéfique, a minima à titre préventif. La réalisation d’études supplémentaires permettra peut-être un jour de vérifier ce postulat.
Troubles circulatoires
Il n’est pas rare de voir l’essence de citron faire partie de synergie à visée circulatoire (jambes lourdes, varices, lymphodèmes). Différents auteurs mentionnent en effet une activité fluidifiante sanguine de l’essence de citron, ainsi qu’un diminution de la perméabilité capillaire, et une augmentation de la résistance capillaire. Ces activités n’ont pour l’instant pas fait l’objet de preuves scientifiques.

Cependant, une étude récente a mis en évidence une activité inhibitrice du limonène et de son métabolite, le perillyl alcool, sur l’expression de la protéine endothéliale P-sélectine. Or, cette protéine est impliquée dans les processus d’adhésion des plaquettes. Autrement dit, l’inhibition de l’expression de cette protéine P par les deux terpènes pré-cités pourrait permettre de diminuer le risque de thrombose veineuse, sans fluidifier pour autant le sang.
Prévention des cancers
Le limonène fait régulièrement l’objet d’études scientifiques sérieuses qui démontrent ses propriétés chimio-préventives, voir chimio-curatives sur différents types de cellules cancéreuses (tumeurs mammaires, cutanées, hépatiques, pulmonaires, gastriques…). Cependant , de nombreuses études sont encore nécessaires pour aboutir à une application thérapeutique.
Précautions d’emploi de l’essence de Citron
Ne surtout pas penser que les différentes huiles essentielles extraites du Citronnier se ressemblent !
L’essence de Citron, que nous avons décrite dans cette fiche, est obtenue par expression mécanique du zeste du citron : elle provient donc du fruit, est riche en limonène et contient quelques furocoumarines photosensibilisantes .
L’Huile essentielle de Citron obtenue par distillation de l’essence de Citron, ne contient plus les furocoumarines photosensibilisantes : son odeur est moins puissante que celle de l’essence.
Enfin l’huile essentielle de petit grain Citron, est une huile obtenue après distillation des branches et feuilles de citronnier. C’est une huile plus riche en aldéhydes (15 à 55% de citral) et ne présentant pas les mêmes propriétés que l’essence.
Précautions d’usage
Par principe de précaution, pour la voie cutanée, toujours diluer et ne pas exposer au soleil durant 12h
le visage, s’il a été traité
les parties du corps traitées avec des dilutions supérieures à 2%
de manière intensive les parties du corps traitées pour des dilutions inférieures à 2%
Pour la voie orale et cutanée, privilégier des cures courtes et, si des cures plus longues sont nécessaires, suivre un schéma de 3 semaines sur 4 (3 semaines de traitement et une semaine d’arrêt)
Flacon à stocker impérativement à l’abris de la lumière et de la chaleur, idéalement au frigo
Contre indications
Non connues

Interactions médicamenteuses
Non connues
Aspects toxicologiques
Le limonène étant d’une excellente tolérance, l’essence de Citron ne présente pas de risque toxique notable.
La composition de cette essence peut néanmoins varier et contenir des substances irritantes (aldéhydes). On veillera donc toujours à la diluer (maximum 10%)
Une étude sur des prélèvements mammaires a montré l’accumulation de limonène dans les tissus adipeux lors de prise orale de 2g/jour de limonène. L’accumulation peut aussi avoir lieu par voie cutanée.
Des études chez la souris et métabolomiques chez l’homme ont aussi mise en évidence une action sur les surrénales lors de prises orales au long cours de limonène ou d’essence de Citron (diminution des stéroides surrénaliens)
En tenant compte de ces éléments, il est préférable de privilégier des cures courtes et, si nécessaire, selon un fréquence de 3 semaines sur 4
La teneur, certes faibles, en furocoumarines n’épargne pas l’essence de Citron d’un risque de photosensibilisation. L’IFRA détermine ce risque à partir de 2%.
Risque de sensibilisation faible mais qui augmente fortement si l’huile essentielle s’oxyde.
AVERTISSEMENT :

Cette fiche ne remplace pas un avis pharmaceutique ou médical. En cas de doute ou de besoin, il est toujours recommandé de consulter un médecin. Les huiles essentielles ne peuvent se substituer à un traitement médicamenteux sans avis médical ou pharmaceutique préalable.Les auteurs et passeport santé ne sauraient être tenus pour responsables quant aux conséquences provenant d’un emploi, abusif ou non, des informations mentionnées dans cette fiche.

Carte d’identité de l’essence de citron
Carte d’identité
Nom latin : Citrus limonum L. Osbeck
Famille botanique : Rutacée
Partie exprimée à froid : le zeste
Origine : Pourtour méditerranéen
Composition
Monoterpènes : Limonène (75 à 95%), pinène,
Autres composants : Aldéhydes terpéniques, Furocoumarines
Un peu de chimie
Densité à 20°C : 0,845 à 0,858
Indice de réfraction à 20°C : 1,470 à 1,480
Pouvoir rotatoire à 20°C : +55° à +75°
Point éclair : +49°C
Histoire de l’huile essentielle
Les origines du citron se situent très probablement en Inde. Initialement, le citronnier n’avait qu’une valeur décorative, on ne consommait pas les fruits. Les premières iconographies du citron remontent à l’époque romaine : des traces ont été retrouvées à Pompei. Mais c’est seulement après le XIe siècle que le citron est clairement mentionné dans des écrits arabes.
Plus tard, la richesse en vitamine C de ce fruit a permis à la flotte anglaise de combattre le scorbut. De nos jours, l’essence de Citron est utilisée aussi bien en industrie alimentaire, que cosmétique : son arôme est unanimement apprécié et reconnu de tous.

0 Partages